Murmurations
Exposition
Du 02 octobre au 20 décembre

Murmurations

Pour son exposition inaugurale, L’Ilot Sauvage propose du 2 octobre au 20 décembre 2020 le regard croisé de 5 artistes via leurs sculptures, installations, photographies et films, autour des notions de sociabilité animale et d’animalité humaine.

Une murmuration est un anglicisme désignant un grand groupe d’oiseaux, généralement des étourneaux, volant tous ensemble et changeant de direction, de manière coordonnée et non déterminée. Un mouvement savant et poétique qui fascine son observateur et renvoie à la question sans réponse de ce qui nous définit en tant qu’humain et nous différencie de l’animal.

Ornitography – Xavi Bou

Xavi Bou – Ornitography

Xavi Bou se concentre sur les oiseaux, sa grande passion, afin de capturer en un seul laps de temps, les formes qu’ils génèrent en vol, rendant visible l’invisible. Contrairement aux autres analyses de mouvement qui l’ont précédée, Ornitographies s’éloigne de l’approche scientifique de la chronophotographie utilisée par des photographes comme Eadweard Muybridge et Etienne-Jules Marey. Dans Ornitographies, l’habileté enviée par les hommes, le désir partagé de longue durée de voler, nous est présenté, étendant notre perception visuelle.

L’art et la science marchent main dans la main pour créer des images, qui ne sont plus un simple portrait de la réalité mais deviennent le témoin d’instants qui, l’espace d’un moment, ont été passés, présents et futurs à la fois.

Covo Nius – Eva Sauer – Pamela Gori

Pamela Gori & Eva Sauer – Covo Nius

Covo-Nius, apprendre à voler” est un projet qui implique la création d’une sculpture de nid, complétée par une performance sonore de Samantha Bertoldi. L’œuvre est conçue comme une installation orientée vers la co-création et la compréhension d’éléments diversifiés dans un processus complexe et articulé. Le nid repose ici sur une structure à taille humaine, composée de branches mixtes et de matériaux hétérogènes tels que des fils de tissus divers, et créée par le biais d’un atelier destiné à un public large et diversifié. 

Dans cet abri artificiel qui suit la même dynamique que dans la nature, chacun met un peu de soi quand des contacts, des relations et des partenariats s’établissent.

Braguino – Clément Cogitore

Clément Cogitore – Braguino

Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées deux familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche.

Entre la crainte de l’autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l’immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d’un conflit ancestral.

Sweat Shirts – Rachel Morellet

Rachel Morellet – Sweat Shirts

La transpiration est un phénomène essentiel pour le corps humain. Il participe à sa régulation, sa purification et sa protection. La sueur est aussi impliquée dans l’activation du métabolisme : ventilation, circulation sanguine et activité hormonale. Elle occupe environ 40% de notre vie quotidienne et donc celle de nos vêtements; une quantité que l’on s’efforce d’oublier.

Les “sweatshirts” de Rachel Morrelet, créés par transfert direct des tanins naturels de plantes et fleurs sur le support condensent ces moments et propose une esthétique de nos fluides corporels, rejetés par la société moderne.

Informations pratiques

  • Du 2 Octobre au 20 Décembre 2020
  • Tout public
  • Accessible aux personnes à mobilité réduite
  • Tarif : gratuit